EN

CHANTIER

ODE OU LA VIE APRÈS AVOIR REGARDÉ LE SOLEIL DANS LE BLANC DES YEUX
Chantier public : ZONES THÉÂTRALES, 18 septembre 2021 (Ottawa)

Une éclipse solaire est prévue le lendemain après-midi. Quelques visionnaires de l'Arkansas spéculent sur le fait qu'elle durera plusieurs mois, des années même, et qu'elle mènera à une nouvelle ère glaciaire, ainsi qu'à l'extinction de l'humain. Avec cet ultimatum en tête, et non sans une dose d'humour, une meute d'amis se retrouve à l'occasion d'un party sous la thématique de la fin, dans le fol espoir de régler tous les problèmes du monde une bonne fois pour toute. La nuit s'installe et s'étire, tous les rêves et excès sont permis. Alors que le rituel n'était qu'un jeu de départ, peu à peu le doute s'installe, et si demain c'était vraiment la fin ?

À une ère teintée par le cynisme, cette pièce s’échafaude autour d’un questionnement sur la force de la solidarité, de la folie et sur le pouvoir symbolique de la fête, en tant que rituel social laïc.

Une aventure créative éventuelle du Théâtre Rouge Écarlate et de La Bibitte, en collaboration avec le Théâtre la Catapulte.

Texte et co-mise en scène : Antoine Côté Legault

Dramaturg et co-mise en scène : Lisa L'Heureux

Distribution 2021 : Mélanie Beauchamp, David Bélizaire, Virginie Charland, John Doucet, Amélie Duguay, Alexandre Gauthier, Elaine Juteau, Lionel Lehouillier, Chloé Tremblay + Maxine Turcotte

Univers sonore : Thomas Sinou

Régie : Pascale Courville

ODE est développée avec le soutien de la Ville d'Ottawa, Théâtre Action, le Prix RBC de la Fondation pour l'avancement du théâtre francophone au Canada, le Conseil des arts du Canada et le Conseil des arts de l'Ontario.

PHILOSOPHIE DE CRÉATION

Nous

Joyeux monstre créatif à plusieurs têtes

Nous apprenons à nous nounoyer

Acte de résistance

Plutôt que de nous noyer dans les marécages fangeux du JE

Nous

Nous affairons à faire de la collaboration l’un des coeurs de la création

Nous, êtres solaires et solidaires

Avançons avec empathie, ténacité et enthousiasme

Patenteux acharnés

Débordeurs du cadre occasionnels

Réclâmeurs d’un espace de communion partagé

Aux frontières perméables

 

Nous portons notre poésie comme bouclier

Pour résister au désespoir et briser le cynisme ambiant

Bien serré entre nos dents

Une bonne chique de rire gras

De joie

D’exhubérante et cathartique folie 

 

Nous réclamons un théâtre

Fait de jeux et de rituels

Se réinventant chaque jour

Au moment présent

Non pas figé en une chorégraphie plastique

Nous, embrasseurs d’horizons, aux doigts frémissants

Nous avançons

Souliers attachés ensemble

Sans avoir peur de nous enfarger

Nous avançons

Le tâtonnement comme fidèle allié

Parfois lentement, souvent tout croche

Tantôt en menant, tantôt en suivant

Toujours en nous laissant aller

Dans les détours de l’imprévu